Revista Luceafărul
  • Caută pe sit


Colecţia revistei

Anul 1

Anul 2

Anul 3

Anul 4

Anul 5

Anul 6

Fondat 2009 • ISSN 2065 - 4200 Anul 11 → 2019
Revista Luceafărul
Revista „LUCEAFĂRUL” este o publicaţie de cultură, educaţie şi atitudini destinată sufletului neamului românesc. Considerăm că omagierea marelui român Mihai Eminescu, fondator al spaţiului cultural românesc modern, este o provocare şi o datorie de onoare a fiecăruia dintre noi, căreia îi putem da curs în nenumărate feluri. Cu credinţă în misiunea noastră, încercăm să contribuim prin această revistă la crearea unor repere culturale autentice şi stabile.

L’enjeu d’une infatigable recherche spirituelle. Entretien de Tudor Petcu avec Erik Ferron-Sidor

Revista Luceafărul: Anul XI, Nr. 7 (127), Iulie 2019
Editor: Agata, Botoșani, str. 1 Decembrie nr. 25
ISSN: 2065 – 4200 (ediţia online)
ISSN: ISSN 2067 – 2144 (formatul tipărit)
Director: Ion ISTRATE

L’enjeu d’une infatigable recherche spirituelle. Entretien de Tudor Petcu avec Erik Ferron-Sidor

Primit pentru publicare: 27 Iul. 2019
Autor: Tudor PETCU
Publicat: 28 Iul. 2019
© Tudor Petcu, © Revista Luceafărul

Editor: Ion ISTRATE
Opinii, recenzii pot fi trimise la adresa: ionvistrate[at]gmail.com  sau editura[at]agata.ro


L’enjeu d’une infatigable recherche spirituelle. Entretien de Tudor Petcu avec Erik Ferron-Sidor

1.) Tout d’abord, je vous prie de bien vouloir me préciser quels sont en fait les plus importants aspects qui concernent votre itinéraire spirituel et de parler en fait de votre héritage spirituel.
Pour commencer il y a deux étapes importantes dans mon existence, 1/ Du 5 octobre 1969 date de ma naissance jusqu’au 20 mai 1989 où je vécus comme chacun au sein de sa famille une vie spirituelle et humaine.

2/ A partir du 20 mai 1989 date à laquelle je fus spirituellement préparé depuis quasi ma naissance a répondre à l’Appel de Notre Père de maintes façons par maintes personnes. C’est petit à petit que je fus appelé comme St François d’Assise a tout quitter afin de vivre mon existence „Tout à Jésus par les mains de maman Marie”. Dés cette date je suis devenu pélerin „Starets” acceptant de vivre, par le moyen de la prière du coeur à tout instant, de la Providence Divine, là où la Présence de l’Esprit Saint me conduis comme il est écrit dans la Bible selon Matthieu 6: 24Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre; ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon. 25C’est pourquoi je vous dis: Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. La vie n’est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement? 26Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n’amassent rien dans des greniers; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux? 27Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie? 28Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement? Considérez comment croissent les lis des champs: ils ne travaillent ni ne filent;29cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux. 30Si Dieu revêt ainsi l’herbe des champs, qui existe aujourd’hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t-il pas à plus forte raison, gens de peu de foi? 31Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas: Que mangerons-nous? que boirons-nous? de quoi serons-nous vêtus? 32Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin. 33Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. 34Ne vous inquiétez donc pas du lendemain; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine.
Chacun de nous sommes unique mais il ni y a qu’Un Seul et Unique Chemin Conduisant à Notre Père et Créateur, Jésus. Le Seul Qui Soit en mesure de nous Conduire à la Rencontre de Jésus Est l’Esprit Saint. Mon héritage spirituel est celui de tout enfant de Notre Père et Créateur mais de nombreuses personnes ont marqués mon existence : Un des nombreux ordres et le premier dés mon berceau fût l’Ordre cistercien, plus particulièrement à l’Abbaye de Notre Dame du Port du Salut (A Entrammes prés de Laval, ville où je suis né). L’Ordre cistercien (en latin Ordo cisterciensis) est un ordre monastique de droit pontifical. C’est une branche réformée des bénédictins dont l’origine remonte à la fondation de l’abbaye de Cîteaux par Robert de Molesme en 1098. Et plus particulièrement la vie et le témoignage de St Bernard de Clairvaux qui m’a ouvert à la spiritualité Mariale, St Bernard de Clairvaux est né en 1090 à Fontaine-lès-Dijon. Directeur de conscience et important promoteur de l’ordre cistercien (ou ordre de Cîteaux), il recherche, par amour du Christ, la mortification la plus dure. Bernard de Fontaine fait preuve, toute sa vie, d’une activité inlassable pour émouvoir et entraîner les foules, pour allier son ordre avec la papauté et pour élaborer un dogme militant que son ordre et toute l’Église catholique mettront en œuvre. C’est aussi un conservateur, qui fustige les mutations de son époque (la « Renaissance du xiie siècle »), marquée par une profonde transformation de l’économie, de la société et du pouvoir politique. Mort en 1153, il est canonisé dès 1174 et devient ainsi saint Bernard de Clairvaux. Il est déclaré docteur de l’église catholique en 1830 par le pape Pie VIII.
Parmi les nombreux Ordres ayant marqué mon existence il y a eut également celui du Carmel et plus particulièrement Ste Thérèse de l’Enfant Jésus et les divers saints et saintes du Carmel qui spirituellement au fil des lectures vécues par le moyen de la prière du coeur et de leurs écrits m’ont permis de comprendre maintes détails qui m’ont beaucoup soutenu au fil des années.
Il y a eut également Thérèse Rondau née le 6 octobre 1793 à Laval qui m’a permis de découvrir la „Miséricorde Divine”. La Congrégation des Sœurs de Notre Dame de la Miséricorde en Pologne lui a d’ailleurs reconnu le titre de co-fondatrice. Par les écrits de soeur Thérèse Rondeau petit à petit je fis la connaissance de soeur Faustina Kowalska (Polonaise) et les divers ouvrages concernant la Miséricorde Divine et le fameux tableau en français ” Jésus J’ai Confiance en toi” en polonais „Jezu Ufam Tobie”
Il y également les „Montfortains” dont je suis membre de la Fraternité „Marie Reine des coeurs”, depuis Novembre 1989 et donc la vie et le témoignage de St Louis Marie Grignion de Montfort. Louis Grignion est né le 31 janvier 1673 à Montfort-sur-Meu, petit village à l’ouest de Rennes. Grand missionnaire apostolique, il sillonne l’Ouest de la France et enseigne comment aller « à Jésus par Marie » grâce à une consécration qui entraîne à vivre par Marie, en Marie et avec Marie, dans un cœur-à-cœur intime qui nous conduit très sûrement au Christ. Il meurt le 28 avril 1716 en pleine mission à Saint-Laurent-sur-Sèvre (Vendée). Il n’avait que 43 ans et 16 ans de sacerdoce.
Nombreux les saints et saintes ayant marqué mon existence, autant occidentaux qu’orientaux, catholiques ou orthodoxes. Parmi eux Seraphim de Sarov et de nombreux „starets” m’ayant permis de découvrir et vivre la „Philocalie”. Jean Paul II et de nombreux souverains ponfifes à travers leurs écrits m’ont aussi beaucoup spirituellement marqués mon existence. Ayant participés en la Présence de Jean Paux II depuis 1989 (St Jacques de Compostelle, Espagne), 1997 (Paris, France) jusqu’en 2000 (Rome, Italie) à divers Journées Mondiales de la Jeunesse, ceux de 1989 m’ont conduis en Belgique à Beauraing (Devenu sanctuaire de par le fait que du 29 novembre 1932 au 3 janvier 1933, où cinq enfants de Beauraing, dans la Provience de Namur ont été témoins, à 33 reprises, des apparitiosn de Notre Dame). Conduis à Beauraing afin de me rendre à Bruxelles, suite à St Jacques de Compostelle, je fis la rencontre avec la Farternité „Marie Reine des coeurs” dont je suis devenu membre. A Bruxelles à la maison du „Poverello” je fis d’avantage connaissence avec la vie de St François d’Assise. De Bruxelles je fus conduis à Medjugorje (Ex-Yougoslavie, aujourd’hui Herzégovine) où je suis rentré au sein de la Fraternité séculière franciscaine. Les Jmj de 1991 à (Czestochowa, Pologne) furent les fruits de la rencontre avec mon épouse qui est 100% polonaise de la région de Lublin (Sud Est de la Pologne) Depuis 1991 j’eus de nombreuses occasions de me rendre sur les pas de Karol Wojtyla (Jean Paul II). Je fus un des nombreux traducteurs à Rome (Italie) pour les pélerins lors de ses obséques puis lors de sa béatificationlors. Ayant été conduis a vivre en Europe occidentale et orientale, ainsi qu’au Québec parmi les colons et les Autochtones, mon héritage spirituel est très vaste et ne cesse de s’étendre à chaque instant grâce aux diverses rencontres que Notre Père et Créateur me permets de vivre.

2.) Tenant compte de la première question que je vous adressée, je voudrais vous demander maintenant quand votre première rencontre réelle avec Dieu a-t-elle en fait eu lieu.

Notre Père et Créateur Est Venu à ma rencontre dés mon plus jeune âge, sachant que Jésus Est la vie et que sans Sa Présence chacun de nous serions poussière. Trés tôt l’Esprit Saint Grâce à mon vécu Est Venu à ma rencontre afin que je puisse prendre conscience que nous ne sommes pas enfants de la créature mais de Notre Père et Créateur. L’Esprit Saint m’a permis de découvrir que pour rentrer en relation avec Notre Père il nous faut accepter de vivre par le moyen la prière du coeur. La prière vécue par le moyen de la prière du coeur Est l’Unique moyen de communication avec le Royaume de Notre Père, Royaume auquel nous Goûtons par le moyen de la prière du coeur mais Qui n’est pas de ce monde.

3.) De ce que je sais, vous appartenez à l’ordre des séculiers franciscains et c’est pourquoi je vous en serais très reconnaissant si pouviez parler un peu sur cet ordre et me faire savoir quel a été le rôle qu’il a joué dans l’évolution de votre monde intérieur.

Le Tiers-ordre franciscain est une association pieuse laïque fondée en 1222 dans la ville de Bologne, en Italie, par saint François d’Assise, à la demande de personnes mariées voulant vivre à l’exemple des frères franciscains sans entrer dans un ordre religeux. Cependant, au cours de l’histoire, de nombreux groupes issus du Tiers-Ordre franciscain se sont constitués en instituts de vie consacrée. Afin de marquer plus nettement le caractère séculier des tertiaires, cette association laïque de fidèles prend, à la suite du Concile Vatican II, le nom d’Ordre Franciscain (o.f.s.). La vie au sein de la Fraternité séculière franciscaine est un appel de Notre Père et Créateur, Qui en la Présence de l’Esprit Saint et de Jésus nous reconduis à la Source de notre existence. Alors qu’au sein de la société nous sommes conduis a croire que nous sommes parce que nous avons, en la Présence de Dieu Vivant nous découvrons „Capax Dei” c’est à dire que nous sommes parce que Jésus Est là, Vivant dans le plus profond de nous mêmes et que sans Sa Présence nous serions poussière. St François d’Assise reçu l’appel de tout quitter et de partir nu afin de découvrir que l’argent n’est pas la vie mais que la vie Est la Personne même de Jésus. Nous pemettanc a cacun de nous se comprendre que nous sommes non parce que nous avons des biens matériaux, diplômes etc… mais que nous sommes parce que nous sommes vivants Grâce à la Personne de Jésus Donnant Gratuitement Sa vie à chacun de nous. Notre Père Qui Est Présence d’Amour inconditionnel et Misécordordieux malgré que nous lui avons désobéi dans le Jardin d’Eden en ayant écouté la créature, et non le Créateur, nous ayant conduis a Goûter au fruit de l’arbre de la Connaissence ce qui nous a valu la Chute, Nous fûmes spirituellement dans l’errance jusqu’à l’arrivée de Jésus Qui nous a Permis de découvrir la Présence de l’Esprit Saint. Notre Père a Créé la terre et les biens de la terre Gratuitement par amour envers chacun de ses enfants afin que nous ne manquions de rien „Laudato si” et qu’au sein de celle-ci Gratuitement nous trouvions tout ce dont nous avons besoin pour vivre notre existnce en la Personne de Jésus. La spiriutualité franciscaine n’est rien de plus que la mse en application des Evangiles et de ses valeurs.

4.) Quelles sont les plus grandes merveilles que vous avez vécues au sein de l’Église en tant qu’héritier de Jésus Christ?

Au tout début comme nombreux d’entres nous ce fût la Consubstantiation (l’image spirituel que nous pouvons nous faire de la Présence de Dieu) puis la Grâce à la Présence de Dieu Vivant Celui-ci m’as permis de vivre la Transsubstantiation, Présence Eucharistique de Jésus, hostie se Transformant en Eucharistie Grâce au Sacrement que le pasteur a reçu en la Présence de Dieu Vivant se Donnant à chacun de Ses enfants. Présence Eucharistique Prenant vie au sein de notre exstence à chaque communion Eucharistique, raison pour laquelle nous sommes spiirtuellement appelés a nous y Préparer en la Préxence de Dieu Vivant en nous reconnaissance pécheurs, sachant que Seul Jésus Est le Seul et Unique Pêcheur de l’humanité. Ce coeur à cour avec Jésus est primordial lors du sacrement du Pardon. Lors de ce coeur à coeur en la Présence de Jésus nous le vivons en la Présence de Notre Père car Jésus ne nous Conduis pas à Lui mais nous Conduis à Notre Père Grâce à la Présence de l’Esprit Saint. Jésus Donne Sa vie, Vrai chair et Vrai sang lors de la communion Eucharistique, afin que chacun de nous devenions et soyons Véritablement enfants de Notre Père et Créateur. Présence nous permettant de comprendre que ce n’est pas nous qui sommes la vie qui habite notre corps nous permettant d’être et devenir, mais Véritablement Jésus Qui Lui Seul Est la vie. Sachant que ce n’est pas le corps (Jésus) Qui Donne vie au corps, mais l’esprit (Esprit Saint) Qui Donne vie au corps. Raison pour laquelle lorsque sur la Croix lorsque Jésus Poussa Son Ultime soupir étant vrai homme, Jésus nous permis en la Présence de l’Esprit Saint de comprendre que le Souffle de vie Est l’Esprit Saint, Que c’Est l’Esprit Saint Qui Uni le Père au Fils et le Fils au Père. Ce qui Est Vrai pour Jésus, l’Est pour chacun de nous qui avons été créés à l’image de Dieu Vivant. Par désoébissance à Notre Père et Créateur nous avons vécus la Chute et nous nous sommes retrouvés hors du Paradis, par obéissance à Notre Père et Créateur nous revenons à la Source d’où nous sommes venus avant de Lui désobéir, le Paradis. Raison pour laquelle actuellement nous vivons spirituellement Librement en la Présence de Dieu Vivant la purge de notre esprit, temps et lieu que nous nommons le Purgatoire car ce n’est qu’une fois spirituellement purgé du fruit de la Connaissance que nous regagnons le Paradis.

5.) Pourriez-vous présenter quelques livre spirituels qui ont marqué d’une manière décisive votre parcours?

Le Livre principal et de référence demeure la Bible et plus particulièrement le Nouveau Testament, sachant qu’il est écrit dans Jean 20: 30Jésus a fait encore, en présence de ses disciples, beaucoup d’autres miracles, qui ne sont pas écrits dans ce livre. 31Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu’en croyant vous ayez la vie en son nom.
Grâce à la Bible si nous acceptons par le moyen de la prière du coeur, afin d’y lire entres les lignes, en la Présence de l’Esprit Saint nous pouvons y découvrir que la Bible Est le Livre dans lequel y est écrit point après point notre existence. Chaque instant que la Présence de Dieu Vivant nous permets de vivre en la Présence de Jésus y est écrit.

6.) Étant donné l’itinéraire spirituel entier que vous avez eu, quel serait votre témoignage pour la société française contemporaine?

Mon témoignage serait qu’il ne faut pas oublier que ” Clovis a succédé à l’âge de 15 ans à son père Childéric à la tête des Francs saliens, une tribu germanique établie dans l’empire romain, sur les bords du Rhin inférieur et dans l’actuelle Belgique. À peine élu, il entreprend la conquête de la Gaule et entre alors dans un milieu très romanisé et de religion catholique. Sous l’influence de Remi, évêque de Reims, il comprend l’intérêt de se rallier les Gallo-Romains en adoptant leur religion. Sa femme Clotilde, fille du roi des Burgondes et pieuse catholique, le pousse à se convertir. En 496, à Tolbiac (en allemand, Zülpich), près de Cologne, les Francs repoussent une attaque des Alamans, une tribu germanique à laquelle nous avons emprunté le nom de l’Allemagne. Selon la légende, c’est au cours de cette bataille difficile que le roi des Francs aurait imploré le secours du Dieu de Clotilde et prit la résolution de se convertir. Il passe à l’acte deux ans plus tard, le jour de Noël. Grâce à sa conversion au catholicisme, Clovis peut s’enorgueillir du titre très symbolique de «Consul des Romains», conféré par l’empereur de Constantinople, qui dirige en théorie tout l’empire romain depuis que, quelques années plus tôt, en 476, le dernier empereur d’Occident a été déposé par un Ostrogoth. Son baptême va faciliter la fusion entre les Gallo-Romains et leurs vainqueurs, les Francs. Mais il serait erroné d’y voir la naissance de la France. Celle-ci émergera 500 ans plus tard, comme l’Allemagne, sur les ruines du «Regnum francorum», le royaume des Francs de Clovis et de Charlemagne.”

7.) Croyez-vous qu’un retour aux valeurs de la chrétienté soit possible aujourd’hui, prenant en considération les lois du pragmatisme social?

Ce qui est impossible à la créature Est Possible à Notre Père et Créateur alors oui, si cela en Est la Volonté de Notre Père et Créateur, même l’impossible devient possible.

8.) Léopold Sedar-Senghor disait que le christianisme représentait le royaume de l’enfance. Êtes-vous d’accord avec une telle affirmation?

La réponse à cette question nous l’a trouvons dans la Bible ; Matthieu 19: 13Alors on lui amena des petits enfants, afin qu’il leur imposât les mains et priât pour eux. Mais les disciples les repoussèrent. 14Et Jésus dit: Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi; car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent. 15Il leur imposa les mains, et il partit de là.

9.) Étant donné le pays où vous vivez, pourriez-vous dire quel serait le plus grand berceau de la spiritualité française?

Le plus grand berceau de la spirituailté française se vie dans le plus profond de notre coeur et quelques puissent être notre nationalité car celui-ci dépend de notre existence vécue en la Présence de Dieu Vivant et Vrai, sachant que par le sacrement de Baptême nous sommes devenus Temple de l’Esprit Saint et Grâce à la Présence de Jésus, prêtres, rois et prophètes.

10.) Comment devrions-nous comprendre Medjugorje en tant que centre de la spiritualité chrétienne?

Ce qui est vrai pour Međugorje est vrai pour tout autre lieu sur la terre où nous acceptons d’y accueillir la Présence Vivante de Dieu Qui Se Donne Gratuitement à chacun de nous en la Personne de Son Fils Jésus, Présence Eucharistque. car avant tout la Présence de Dieu vie dans le plus profond de notre existence. La vie Est Jésus comme il l’est écrit dans l’Evangile de Jean 14; 6Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. 7Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu.…    Sans que Jésus nous Donne Sa vie, chacun de nous serions poussière. Où que nous soyons physiquement sur terre le Véritable sanctuaire vie dans le plus profond de nous mêmes en la Personne de Jésus Vivant et Véritablement Ressuscité Grâce à la Présence de l’Esprit Saint. La plus grande des Grâces que nous pouvons vivre en étant à Međugorje est ce coeur à coeur avec Jésus Vivant en chacun de nous nous conduisant a nous reconnaître pécheurs et nous conduisant a vivre le sacrement du Pardon avant de vivre lors de la communion la Présence Eucharistique nous permettant de vivre en Vérité la Transsubstantiation (Que Jésus Est Véritablement Vivant de par Sa chair et de par Son sang dans le plus profond de nous mêmes..) La Grâce vécue à Međugorje se vie en la présence du prêtre qui nous accueille afin de se mettre à notre écoute lors du sacrement de Réconciliation car ce n’est qu’ainsi que nous sommes Véritablement spirituellement accompagné par la Présence de Dieu Vivant afin d’y vivre la Paix intérieure. Vidé spirituellement de chacun de nos péchés, nous sommes en mesure de vivre en Vérité le Sacrement lors de la communion Eucharistique. Međugorje est un des nombreux centres de la spiritualité chrétienne car un Véritable hôpital de guérisons spirituelles Grâce aux divers sacrements qui y sont adminstrés



Abonare la articole via email

Introduceți adresa de email pentru a primi notificări prin email când vor fi publicate articole noi.

Alătură-te celorlalți 2.588 de abonați

Lasă un comentariu

Drept de autor © 2009-2019 Revista Luceafărul. Toate drepturile rezervate.
Revista Luceafărul foloseşte cu mândrie platforma de publicare Wordpress.
Server virtual Romania

Statistici T5